Dans un cadre de la gestion d'un projet Scrum, la meilleure façon de mesurer l'avancement d'un sprint consiste à utiliser des graphiques de type burn-down. En plus de mesurer la performance notamment en montrant l'avancement concret du travail, un burn-down chart permet d'anticiper de façon relativement fiable les échéances futures en cours durant le sprint.



PETIT RAPPEL

Un burn-down chart (ou graphique d'avancement) est une représentation graphique de l'évolution de la quantité de travail restante par rapport à une période de temps donnée.


Nutcache offre 4 types de graphiques burn-down :


Burn-down par story :



Burn-down par tâche :



Burn-down par test d'acceptation :



Burn-down par complexité :




Chaque jour, notamment lors de la rencontre quotidienne (daily standup), le nombre de stories/tâches/tests/etc. restant à réaliser est réactualisé et le graphique évolue en plaçant quotidiennement un nouveau point sur le burn-down chart. Il est donc possible quotidiennement de comparer l’évolution de la réalisation du travail à effectuer par rapport à la droite idéale (référence). Si la courbe réelle se trouve au-dessus de la droite d’évolution idéale, c’est que le travail à effectuer accuse du retard. Si, dans le cas contraire, la courbe réelle se trouvent en-dessous de la droite d'évolution idéale, c'est que les membres de l'équipe ont mis moins de temps que l'estimation initiale pour effectuer le travail.



Lorsque le sprint arrive à son terme (que l'ensemble des stories soit complété ou non), l'étape suivante consiste à fermer le sprint.